La référence en recouvrement

Une forte pression du Cabinet d’Ormane pour récupérer l’argent de la vente de plusieurs compresseurs

Author icon

Ecrit par

Tag icon

Publié dans Cas pratiques

Clock icon

14 mai 2015

Comments icon

Aucun commentaire

compresseur_98

74 000 € en attente de paiement ! Deux ans qu’un fabricant allemand de compresseurs relance sans fin son client sénégalais sans succès.

Deux ans d’atermoiement, de réponses dilatoires, en bref de rejets polis de régler la somme due.

Un cas apparent de force majeure

Le débiteur, pour sa défense, argue de difficultés de paiement vu l’incertitude économique et politique du Sénégal, en particulier à la suite des élections présidentielles. Il lui serait quasiment impossible de transférer des devises hors du pays.
Devant tous ces retards et ces fallacieux alibis, le Cabinet d’Ormane est chargé de recouvrer cette créance, le plus rapidement possible.

Privilégier un accord amiable

Conscient de la faiblesse du système judiciaire sénégalais, le Cabinet d’Ormane privilégie la voie amiable tout en exerçant une pression continue sur le débiteur, via tous les recours transactionnels possibles. Il favorise même la vente d’un terrain par le débiteur pour lui permettre de disposer des sommes dues au fabricant allemand.

Résultat :

l’obstination du Cabinet d’Ormane a raison de l’attentisme du débiteur
La société sénégalaise paye un 1er acompte pour preuve de sa bonne foi… Mais le deuxième versement tarde. Le Cabinet d’Ormane, par sa perspicacité et sa résolution, retrouve le débiteur qui avait entre-temps déménagé… Renouvelant sa pression, le Cabinet d’Ormane obtient enfin le paiement total de la dette.

Ce cas illustre le sens des réalités et de persuasion du Cabinet d’Ormane qui adapte à chaque situation et à chaque pays son expertise du recouvrement au bénéfice de ses clients.

Ce message est également disponible en : Italien Anglais Allemand Espagnol Portugais - du Portugal

Bottom border