La référence en recouvrement

Comment choisir son cabinet de recouvrement (2ème partie)

Author icon

Ecrit par

Tag icon

Publié dans Actualités

Clock icon

14 septembre 2011

Comments icon

3 commentaires

Brick-dollars

Comment s’assurer que mon cabinet de recouvrement de créances sera en mesure de me reverser les fonds encaissés dans les délais prévus ?

La question n’est pas anecdotique : il y a quelques années, un célèbre parc d’attraction de l’est parisien avait confié le recouvrement de ses créances à un cabinet qui lui proposait un taux d’honoraires défiant toute concurrence. Malheureusement, le dirigeant du cabinet en question a disparu avec la caisse et les fonds récupérés, sans les avoir reversés à son mandant …

Une histoire de fonds propres.

Le recouvrement de créances n’est pas un métier qui comporte des barrières importantes à l’entrée. Le décret de 1996 qui réglemente l’activité exige une déclaration en préfecture, et un compte bancaire affecté à la réception des fonds. Il ne demande pas de minimum de capital social, ni de caution. Ainsi, certains cabinets, qui travaillent fort bien par ailleurs, peuvent exercer sous le statut de profession libérale, de commerçant, ou être constitués en SARL dotées d’un faible capital.

Mais quand il s’agit de faire face à des grandes variations d’activité, ou à tous les aléas de la vie des entreprises, des fonds propres importants sont une forte garantie sur la capacité du cabinet à reverser à ses clients les fonds encaissés pour leur compte. Ce n’est pas la même chose d’avoir 10.000 € de fonds propres, ou 1.000.000 € ! Des fonds propres importants montrent aussi que le cabinet est et a été bénéficiaire, et que ses actionnaires ont laissé de l’argent dans l’entreprise.

Les deux facettes de la trésorerie.

La trésorerie d’un cabinet de recouvrement est alimentée par deux sources.

– D’une part, les bénéfices laissés en réserve par les actionnaires.

– D’autre part, la trésorerie générée par l’exploitation courante. En effet, le cabinet reçoit les fonds des débiteurs, puis les reverse à ses mandants après le délai prévu : l’activité génère de la trésorerie. C’est ce que l’on appelle un besoin en fonds de roulement négatif.

Une trésorerie importante dans les comptes est donc la contrepartie des bénéfices accumulés, et aussi le signe que le cabinet veille avec le plus grand soin sur les fonds encaissés, qu’il doit reverser à ses clients. Il n’est donc pas inutile de faire un peu d’analyse financière sur les comptes de son cabinet de recouvrement, de la même façon qu’on surveille ceux de ses principaux clients !

Assurance, caution, garantie

Les organisations professionnelles du métier de recouvrement de créances, telles que l’ANCR, exigent de leurs membres qu’ils disposent d’une garantie des fonds encaissés pour le compte des mandants, disposition non prévue par le décret de 1996. Là aussi, le montant de cette garantie varie selon les cabinets. Avant de signer avec un prestataire, il convient de s’assurer qu’il dispose bien d’une telle garantie, et de se renseigner sur son montant, qui doit être en rapport avec le volume d’activité.

Fonds propres + trésorerie + garantie des fonds encaissés : trois précautions valent mieux qu’une pour choisir son cabinet de recouvrement.

    3 Comments

  1. ALZIARY JEAN

    Voici les faits :
    J’ai engagé une société de recouvrement pour une créance de l’ordre de : 765, 00 € TTC . Cette société vient de se désister de ce contrat car elle n’arrive pas a faire payer le débiteur . Tout ce qu’elle a encaissée est la somme de : 150, 00 € …. Il est stipulé dans le contrat que j’ai signé, que 15 % H.T seront prélevés uniquement sur les sommes encaissées …. A ce jour cette société ne veut pas me rendre la différence entre les 150,00 € encaissés et le pourcentage qu’elle doit normalement avoir . Je leur demande seulement la somme de 100,00 € : ce qui est un peu plus que les 15 % qu’elle prend d’après le contrat …. Et de surcroit cette société refuse de me rendre la totalité de mon dossier comme prévu dans ce dit contrat signé avec elle …. Que puis je faire .. Quel sont mes droits …??
    Pouvez vous me répondre utilement . Merci .

    • Cabinet d'Ormane

      Bonjour
      Il s’agit en effet d’un comportement indélicat de la société de recouvrement !
      Celle-ci doit vous facturer 22,50 € ht d’honoraires (15% sur 150 €), soit 26,91 € ttc.
      Le montant qui vous revient est donc de 123,09 €.
      S’il est impossible d’obtenir, après discussion, le reversement des fonds, il convient d’adresser une mise en demeure à la société de recouvrement.
      Mais pour 123 €, les possibilités d’action judiciaire sont réduites …
      Vous pouvez également prendre contact avec notre syndicat professionnel, l’ANCR, http://www.ancr.fr, qui essayera de rechercher une solution, si le cabinet de recouvrement est adhérent du syndicat.
      Cordialement
      Pierre GONZVA
      Directeur Général

Bottom border